47101520_552017501930364_5154527935696207872_n

REPOSEZ EN PAIX

Nous ne vous oublierons pas

Palden Gyatso, ancien prisonnier politique ayant dénoncé les pratiques de torture pratiquées par la Chine au Tibet, est décédé le matin du 30 novembre 2018, à Dharamsala (Inde).


Ce moine tibétain, alors âgé de 28 ans, a été arrêté en 1959 pour avoir manifesté et mené un groupe de moines pour une révolte pacifique.
Palden Gyatso, a passé 33 ans de sa vie dans une prison chinoise et des camps de concentration au Tibet. Pendant toutes ces années, il a connu la torture, la faim ainsi que d’interminables séances de « réforme de la pensée ».


Il a fui vers le Népal et l’Inde en 1992, après sa libération. En exil, il est devenu le visage du génocide culturel chinois au Tibet et de la répression du peuple tibétain.
Il a fait le tour du monde en exposant des instruments de torture chinois, tous ont été utilisés pendant des décennies de torture, d'interrogatoire et de «réforme mentale».


Ses récits personnels, notamment le livre « Le Feu sous la Neige », Mémoires d’un moine tibétain, et ses témoignages sur les traitements inhumains infligés, ont notamment été entendus auprès de la Commission des droits de l'homme des Nations unies, à Genève, en 1995.

 

Liberté pour les prisonniers Tibétains

Liberté pour les prisonniers Tibétains. 246 likes. Informations et actions pour les prisonniers politiques tibétains

https://www.facebook.com