18 mai 2019

FTH_Logo_Banner-960x118_Black-on-Yellow

LA TORTURE AU TIBET
La torture et les mauvais traitements sont très répandus au Tibet.

Les prisonniers politiques tibétains sont soumis à la torture et à des mauvais traitements pour briser leur esprit et obtenir des aveux qui sont à la base des condamnations à des peines de prison de longue durée.

Les pratiques de torture courantes incluent:

Bâtons aux chocs électriques à la tête, au visage, à la bouche ou même aux organes génitaux
Battre avec des bâtons et des tiges de fer
Forcé assis / debout dans des positions extrêmes pendant des heures
Application d'objets chauds sur la peau
Torture mentale et humiliation
Privation de sommeil et de nourriture
Isolement cellulaire à la lumière du jour
De nombreuses méthodes de torture cruelles sont utilisées, qui peuvent laisser des cicatrices mentales et physiques aux prisonniers.

Take Action - Free Tibetan Heroes

Free Tibetan Heroes take action, sign petitions, write letters, send fax and text messages and find protest marches for the free Tibet cause.

https://freetibetanheroes.org

Posté par Chesa à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

59865425_1943608545748932_6011860479503237120_n

Michel AMIEL En marge de la convention de Riga, rencontre avec l’ancien président du gouvernement tibétain en exil.

Mo Outlan  =       Avec tout mon respect Monsieur le Sénateur, il s'agit de l'ancien président du Parlement tibétain (et non pas du gouvernement). Ce moine, Khenpo Sonam Tenphel, n'a occupé ce poste de "Speaker" que durant 2 ans ou 2 ans 1/2.
Son prédécesseur se nomme Pe
npa Tsering. Il a quitté ce siège qu'il a longtemps occupé car, en mai 2016, il a été désigné par le Dalaï Lama lui-même pour être son représentant à Washington DC, le bureau du Tibet le plus important avec celui de Delhi.
J'avoue que c'est un peu difficile de s'y retrouver...
Mais comme vous le savez, le président du gouvernement s'appelle Sangay. Techniquement, il dirige le "Kashag" - le "Cabinet" des ministres - et pas le Parlement. Son prédécesseur est le Vénérable professeur Samdhong Rinpoché (2001 à 2011).

Michel Amiel =  dont acte et désolé de la confusion

Mo Outlan  =       Monsieur le Sénateur, un exercice bien difficile quand il y a autant de nouvelles personnes dont il faut retenir à la fois le nom et le titre, toutes nationalités confondues. Avec mes respect.

Michel Amiel

Michel Amiel. 935 likes · 98 talking about this. Facebook officiel de Michel AMIEL Sénateur des Bouches-du-Rhône Conseiller municipal des Pennes-Mirabeau

https://www.facebook.com

Posté par Chesa à 20:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Participation, à Riga, à la convention internationale des parlementaires sur le Tibet.

60357405_1943268119116308_7889124022397435904_n

Michel Amiel

Michel Amiel. 935 likes · 98 talking about this. Facebook officiel de Michel AMIEL Sénateur des Bouches-du-Rhône Conseiller municipal des Pennes-Mirabeau

https://www.facebook.com

Posté par Chesa à 20:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le sénateur français Michel AMIEL.

60361800_10156225370642694_6521110705930764288_n

Aujourd'hui, le 17 mai 2019, 24 ans après l’enlèvement de 11e Panchen Lama, Gedhun Choekyi Nyima, par la Chine, le sénateur français M.Michel Amiel lance un appel pour aider à retrouver le Panchen Lama.

Liberté pour les prisonniers Tibétains

Liberté pour les prisonniers Tibétains. 272 likes. Informations et actions pour les prisonniers politiques tibétains

https://www.facebook.com

Posté par Chesa à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

GEDHUN CHOEKYI NYIMA.

Aujourd'hui marque l'anniversaire de la disparition de Gedhun Choekyi Nyima, Panchen Lama du Tibet.

Il est absent depuis 24 ans - emmené par les autorités chinoises alors qu'il n'avait que 6 ans.

Il a maintenant 30 ans et est toujours porté disparu.

Passez à l'action - https://www.freepanchenlama.org/

60288402_10157489078924560_5157446323024166912_n

Liberté pour les prisonniers Tibétains

Liberté pour les prisonniers Tibétains. 272 likes. Informations et actions pour les prisonniers politiques tibétains

https://www.facebook.com

Posté par Chesa à 20:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'Assemblée du Portugal a condamné " la disparition forcée du plus jeune prisonnier politique du monde," le 11ème Panchen Lama et a exhorté " le gouvernement portugais à appeler le gouvernement chinois à sa libération."

Sans titre

Portuguese Parliament to Government: Ask China to Release the 11th Panchen Lama

Lisbon: In a first of its kind The Assembly of the Republic of Portugal on Tuesday condemned "the forced disappearance of the world's youngest political prisoner," the 11th Panchen Lama and urged "the Portuguese Government to appeal to the Chinese Government for his release." Read the original te

https://tibet.net

Posté par Chesa à 19:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2019

Un jeune Tibétain condamné à quatre ans et demi de prison.

1905090428116O

Undated photo of Wangchen and his aunt, RFA photo

DHARAMSHALA, May 9 :

By Tenzin Dharpo

Un jeune Tibétain arrêté par la police chinoise le 29 avril pour avoir demandé la libération du Panchen Lama a été condamné à quatre ans et demi par le tribunal populaire du comté de Sershul, dans la préfecture de Kardze, dans le Sichuan, à l’intérieur du Tibet occupé.

Le tribunal chinois a condamné Wangchen, 20 ans, pour «une manifestation en public contre la loi du pays», selon Radio Free Asia, citant une source anonyme. Le tribunal a également condamné la tante de Wangchen à une peine d'un an et trois mois de prison pour son rôle dans le partage des nouvelles de sa manifestation avec des contacts en exil.

Quatre Tibétains ont été arrêtés la semaine dernière après que Wangchen ait prié pour la libération du onzième panchen-lama Gedhun Choekyi Nyima et pour sa réunification avec le Saint-Dalaï Lama au Tibet. Le panchen-lama a disparu il y a deux décennies et demie.

Lundi, Wangchen a gravi la montagne derrière le monastère de Sershul où il a brûlé de l'encens et levé des drapeaux de prière. Le même jour, la police chinoise locale a arrêté Wangchen, ses amis Lobsang, Younten et un quatrième Tibétain au monastère vers 10h30, heure locale.

Parmi les trois personnes arrêtées en tant que complices de Wangchen, Lobsang et Yonten ont chacune été condamnées à une amende de 15 000 yuans (2 211 dollars US) et tenues d'assister à des cours de rééducation politique sur «les questions de sécurité nationale» pendant six mois, tandis que l'autre homme, handicapé, a été libéré plus tard.

Wangchen, qui a comparu devant le tribunal le 7 mai, avait l'air fragile et marchait d'une manière inconfortable, selon des sources qui estiment qu'il a été torturé dans les jours qui ont suivi sa détention. Ce jeune Tibétain est un résident permanent de la région. Son père est décédé quand il avait trois ans. Avec sa mère, un ouvrier routier et deux sœurs, il n'a jamais eu l'occasion d'aller à l'école.

Wangchen est un célèbre jockey connu pour avoir pris part à des compétitions de courses de chevaux dans les régions de Sershul, Zatoe, Golok et Kegudo. Les deux autres amis arrêtés sont aussi des camarades jockeys.

Le 25 avril de cette année marquait le 30e anniversaire du onzième panchen-lama Gedhun Choekyi Nyima, disparu par les Chinois le 17 mai 1995, à l'âge de six ans, trois jours après sa reconnaissance par Sa Sainteté le Dalaï Lama.

Après des années de déni, la Chine a déclaré que le panchen-lama était en vie et menait une vie normale, mais elle a refusé de divulguer des informations sur l'endroit où il se trouvait. Entre-temps, Pékin a installé son propre Panchen Lama, considéré par les Tibétains comme le «faux Panchen».

Tibetan youth sent to prison for four and a half years for praying

By Tenzin Dharpo DHARAMSHALA, May 9: A Tibetan youth detained by the Chinese police on April 29, for praying for the release of the Panchen Lama has been sentenced to four and a half years by the Sershul County People's Court in Sichuan's Kardze prefecture inside occupied Tibet.

http://www.phayul.com

Posté par Chesa à 00:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Décès d'un ancien prisonnier politique.

190507072218CI

DHARAMSHALA, May 7 :

By Tenzin Dharpo

Un Tibétain d'un certain âge qui a survécu à la torture physique et morale pendant sa détention en Chine serait décédé à Rebkong (Amdo), dans l'est du Tibet.

Yeshi Gyatso, 50 ans, est décédé la semaine dernière le 1er mai, a annoncé lundi le bureau des droits de l'homme du gouvernement tibétain en exil, officiellement désigné par l'administration tibétaine centrale.

Gyatso a été arrêté en mars 2008 pour avoir participé aux manifestations pacifiques de 2008 dans la région du Pan-Tibet. Durant sa détention, qui a duré plusieurs mois, il a été torturé et sévèrement battu. Les traitements inhumains subis par Yeshi Gyatso pendant sa garde à vue lui ont laissé de profondes cicatrices mentales ayant un impact psychologique important, a déclaré Tibet.net, une agence de la CTA.

«Le décès de Yeshi Gyatso est la troisième mort d’un ancien prisonnier politique décédée des suites des conditions de santé régnant dans les prisons et les centres de détention chinois ces derniers temps. Pema Wangchen et Lekshey Thupten, tous deux d'anciens prisonniers politiques, sont décédés des suites de problèmes de santé subis lors des actes de torture qui leur ont été infligés dans les prisons chinoises », a déclaré tibet.net.

Un compatriote de Rebkong a déclaré à Voice of Tibet que les sévères tortures infligées à Yeshi, tant sur le plan physique que mental, l’avaient rendu mentalement instable au lendemain de sa détention.

Les blessures et les complications pour la santé qui durent toute la vie à cause de la torture et des coups infligés dans les prisons chinoises sont courantes au Tibet. Outre le décès en détention, les anciens prisonniers politiques tibétains sont victimes de problèmes de santé qui mettent leur famille en difficulté après leur libération.

Former political prisoner passes away

By Tenzin Dharpo DHARAMSHALA, May 7: A middle aged Tibetan man who survived physical and mental torture in Chinese detention has reportedly passed away in Rebkong, Amdo in eastern Tibet. Yeshi Gyatso, 50, died last week on May 1, the human rights desk of the exile Tibetan government known officially as the Central Tibetan Administration said Monday.

http://www.phayul.com

Posté par Chesa à 00:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2019

Le célèbre artiste et dissident Ai Weiwei parle des détenus des prisons chinoises.

"C'est un isolement total qui vous donne le sentiment d'être totalement vulnérable, car vous ne pouvez pas voir votre avocat ni votre famille, et personne ne sait ce qui se passe"

"L'idée est de vous isoler et de vous briser les nerfs, de vous faire sentir que personne ne s'en soucie ... et que vous êtes sacrifié pour ce que vous avez fait"

"Je pense que c'est le pire sentiment que vous puissiez avoir, c'est que plus personne ne se soucie de votre condition. On vous oublie."

http://tibetlib.blogspot.com/…/tibet-post-parrainage-person…

safe_image (2)

Liberté pour les prisonniers Tibétains

Liberté pour les prisonniers Tibétains. 273 likes. Informations et actions pour les prisonniers politiques tibétains

https://www.facebook.com

Posté par Chesa à 23:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Arrestations pour avoir demandé la libération du Panchen Lama.

Quatre Tibétains ont été arrêtés lundi 29 avril 2019, dans la province du Sichuan après avoir réclamé la libération du Panchen Lama, disparu depuis 1995.
Trois des quatre Tibétains sont toujours détenus, tandis que le quatrième, handicapé et incapable de parler, a été libéré.
Wangchen (photo), âgé de 20 ans et chef du groupe, a récité des prières et crié des slogans en participant à une opération de nettoyage sur une colline derrière un monastère du Comté de Sershul, Préfecture de Kardze.
"Lors d'une cérémonie d'offrande et de l’accrochage de drapeaux de prière sur la colline derrière le monastère de Sershul, il a crié des slogans appelant à la libération du Panchen Lama et à la réunion du Panchen Lama et du Dalaï Lama au Tibet", a déclaré une source parlant sous condition d'anonymat.
«Seul Wangchen a récité les prières et a crié les slogans », a déclaré la source.
"Mais les trois autres personnes - Lobsang, Yonten et une autre personne handicapée physique - ont également été arrêtés pour complicité", a-t-il déclaré.
«D'autres Tibétains présents sur la colline pour collecter des champignons-chenille ont conseillé à Wangchuk de ne pas crier les slogans politiquement sensibles, craignant qu'il ne soit arrêté par la police », a déclaré la source.
"Mais il a répondu que plus de 150 Tibétains s'étaient déjà immolés, et que tous les Tibétains devaient prendre leur part et leurs responsabilités", a-t-il déclaré.
Wangchen, habitant local non scolarisé qui gagne sa vie dans des compétitions d'équitation, est ensuite retourné au pied de la colline et a été arrêté avec ses amis, a précisé la source, ajoutant que la police avait rapidement confisqué les téléphones portables des hommes pour empêcher la propagation de la nouvelle de leur arrestation.
«Wangchen et les deux autres sont actuellement détenus au tribunal du peuple de Sershul. Personne n'est autorisé à leur rendre visite avant que le tribunal ne rende son verdict dans un délai de 15 jours ».

safe_image (1)

Liberté pour les prisonniers Tibétains

Liberté pour les prisonniers Tibétains. 273 likes. Informations et actions pour les prisonniers politiques tibétains

https://www.facebook.com
Three Tibetans Are Detained For Calling For Panchen Lama's Release

Four Tibetans were detained in western China's Sichuan province on Monday after calling for the release of Tibetan spiritual leader the Panchen Lama, who disappeared into Chinese custody as a child in 1995 after being authorized in his role by the exiled Dalai Lama, Tibetan sources said.

https://www.rfa.org

Posté par Chesa à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]