1706230811016Y

~ Que de désespérance pour en arriver là, encore et encore ~

DHARAMSHALA, le 23 juin : un Tibétain serait décédé après s'être tranché la gorge près du temple de Jhokhang à Lhassa, plus tôt aujourd'hui, criant des slogans tels que «les Tibétains n'ont pas les droits et la liberté» et «nous voulons la liberté», selon la Voix de Tibet.

Selon une source, l'incident s'est déroulé vers 10 heures (heure locale) près de Jokhang et peu de temps après que la police locale et le personnel de sécurité soient arrivés sur les lieux et aient couvert l'endroit des quatre côtés en utilisant de grands vêtements.
"Ils ont couvert l'endroit avec une feuille bleu marine dans leur tentative de dissimuler l'incident. De plus, les fonctionnaires ont bloqué les Tibétains proches de l'endroit et leur ont également dit que c'était un cas de suicide et pas une protestation", a déclaré la source.
Dans une photo qui aurait été prise quelques minutes après que les autorités soient arrivées, des fonctionnaires en uniforme pouvaient être vus tenant de gros vêtements et essayant de bloquer toute vue et de protéger les alentours.

En raison de la restriction immédiate mise par la police locale et par la sécurité, l'identité du Tibétain reste inconnue pour l'instant. Cependant, la source a confirmé que c'était un profane et a été supposé mort sur place.

Tibetan slits his throat calling for freedom in Tibet's capital

By Tenzin Monlam DHARAMSHALA, June 23: A Tibetan has reportedly died after slitting open his throat near the Jhokhang temple in Lhasa earlier today calling out slogans such as 'Tibetans don't have rights and freedom' and 'we want freedom', according to the Voice of Tibet.

http://www.phayul.com